La rétro pas chère : La rétro Sherpa

Nous écrivons cet article à 4 mains, celles de 2 scrum master qui pensent que l’agilité sans rétrospectives, ça ne sert à rien. Comme le beurre sans sel (nous sommes bretons).

Pour ceux qui ne savent pas encore ce qu’est une rétrospective en agilité, nous vous conseillons les articles suivants :

  • http://www.aubryconseil.com/post/2007/11/13/328-la-retrospective-de-sprint
  • http://referentiel.institut-agile.fr/heartbeatretro.html
  • http://www.qualitystreet.fr/2008/08/28/retrospectives-des-moments-cles/

Nous pensons que la richesse d’une rétrospective se joue en partie dans le format.Dans l’esprit d’amélioration continue, nous varions les ateliers à chaque rétrospective. C’est comme ça que nous avons découvert la rétrospective Sherpa.

La rétrospective Sherpa

A noter que cet atelier est exceptionnel, aucun post-it nécessaire.

Cet atelier propose de dessiner avec l’équipe, en collaboration, l’ascension d’une montagne représentant le dernier sprint par exemple.

Les participants réfléchissent aux étapes/événements marquants individuellement. Ensuite chacun dessine une étape de l’ascension en racontant comment il a vécu celle-ci. Il est proposé d’utiliser des symboles et des différences de relief pour mieux illustrer le discours. On pourra en début de rétrospective, créer une bibliothèque d’image pour aider au démarrage (nuage, pioche, chaussures, etc…). Libre à chacun de laisser s’exprimer son talent de dessinateur !

Vous avez compris ? Si ce n’est pas le cas, l’idée étant de David Desfougères, on vous propose d’aller lire son article.

Ils en parlent…

Voici des photos et feedback des 2 rétrospectives Sherpa que nous avons animées.


IMG_20150923_163439
Ce que j’ai bien aimé, c’est de trouver les « images » qui correspondent aux freins/accélérateurs du sprint.
D’habitude, l’image est déjà donnée [NDR : référence aux ateliers de type montgolfière ou speedboat], ça change un peu et ça peut permettre de mettre un niveau à notre remarque.
IMG_20150923_144555
Le fait de dessiner, nous a donné un aperçu visuel général du projet, mais aussi, nous a permis de mieux situer chaque membre de l’équipe. C’est visuel et plus parlant.
Surement un des meilleurs ateliers qu’on ait fait ! ça change de la forme habituelle où on doit positionner des post-it de « malheur/ bonheur » sur un dessin
Permet d’illustrer une période passée, le fait de dessiner apporte vraiment le côté ludique de la chose, et ça marque plus les esprit
Permet d’illustrer de manière ludique et efficace les événements vécus dans le sprint.
Très intéressant, encore une fois ! Ludique et constructif.

Notre analyse

  • Fun : Nous avons tous beaucoup dessiné en moyenne section. En grandissant, nous avons perdu cette habitude. Evidemment les dessins des uns et des autres provoquent l’admiration ou le sourire et permettent de découvrir des talents cachés (ou pas !)
  • Collaboration : En partant d’un tableau blanc, les participants vont créer une oeuvre éphémère ensemble qui représente le déroulement du dernier sprint. Le dessin au tour par tour permet de continuer le dessin du précédent et de faire grandir les idées ensembles.
  • Créativité : Cette rétrospective permet à chacun de s’exprimer d’une façon inattendue qui autorise tout ou presque et permet de libérer les esprits
  • Efficace : « Un schéma vaut mieux qu’un long discours ». Cet adage se vérifie très bien dans cette rétrospective car au final on a une dessin qui représente l’ensemble du sprint avec les réussites, les obstacles et les problèmes. La remontées d’actions est simple : on identifie une crevasse et on essaie de mettre en place un pont pour la prochaine fois.

Nous avons un doute sur l’utilisation de cet atelier pour une première rétrospective d’équipe. A notre avis il est nécessaire que l’équipe se connaisse (pour oser dessiner) et a déjà fait une rétrospective plus classique.

Conclusion

La créativité c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser.
MARY LOU COOK

Si vous souhaitez que des nouvelles idées/actions émergent de vos rétrospectives, il est nécessaire de les mener différemment, que les participants les vivent différemment.

La rétro SHERPA est un très bon moyen de le faire.

A ce propos, savez vous que cet atelier utilise la métaphore visuelle, concept proposé par la pensée visuelle. L’usage de la métaphore visuelle permet :

  • De mieux partager les informations en proposant une vision commune à travers le dessin
  • De mieux retenir les informations en utilisant des régions différentes de notre cerveau grâce à l’image
  • De laisser de la place à la créativité de chacun, de créer notre histoire car le dessin n’a aucune limite

Merci à Jeanne Dobriansky pour sa session à l’agile tour rennes qui nous a permis de mieux comprendre les concepts de pensée visuelle mis en jeux.

Pour aller plus loin…

Si comme nous vous êtes convaincus que le changement de format dans les rétrospectives permet aux équipes de ne pas tomber dans la routine et de de mieux s’améliorer, voici une liste de site à consulter en urgence :

  • http://retrospectivewiki.org/
  • http://www.funretrospectives.com/
  • http://agileretrospectivewiki.org/
  • http://plans-for-retrospectives.com

Merci de laisser un commentaire sous la forme d’un perfection Game et nous dire si on se lance sur un deuxième article sur un nouvel atelier.

Les auteurs :

  • Morgan Gautier, aventurier de la rétrospective, Scrummaster et développeur Front quand ses co-équipiers le laisse faire

  • Timothée (cf. ci-dessous).

2 thoughts on “La rétro pas chère : La rétro Sherpa”

  1. Merci à vous deux pour ces explications aussi claires que détaillées… Qui me donnent des idées pour une première expérience côté rétro…spective, dans un domaine un peu particulier (bilan de « beta-formation »)

    1. merci Manuela pour ta réponse, Reviens vers nous si tu as des remarques une fois que tu l’auras essayé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × quatre =